Mon année de préparation aux concours – Retour d’expérience

Noémie nous partage son expérience sur cette année de préparation  :

Mon année de préparation aux concours de psychomotricité :

Alors globalement mon année de préparation s’est bien passée, j’ai réussi à me mettre au travail seule

mais je regrette de ne pas avoir fait appel à un prof de français de temps en temps car j’ai bêtement perdu des points.

Tout au long de l’année je n’ai pas trop stressé parce que j’ai travaillé tous les jours avec des horaires, la période la plus compliquée a été après les concours l’attente des résultats. Comme je viens d’un bac ES j’ai mis l’accent surtout sur la bio, j’ai regardé des vidéos sur youtube, différents cours que ce soit ceux de la prepa ou quelques fois des cours de paces, j’ai aussi cherché à approfondir en lisant des articles scientifiques histoire d’avoir une culture G un peu plus importante dans le domaine.

De août à novembre j’ai fait les cours, fait des fiches etc. Ensuite j’ai fait que des exercices et des annales tout en complétant les cours si jamais il manquait des détails. Pour les QCM comme se sont souvent les mêmes items et les mêmes questions qui reviennent je marquais sur un petit calepin les détails précis qu’on ne trouve pas forcément dans les cours ou auxquels on ne pense pas toujours. J’ai multiplié les supports de travail, chose que je ne faisais jamais au lycée. J’entends par là : fiches, cours vidéos, flash-cards ( on marque la question sur une fiche et la réponse au dos), cahier avec des notes, porte-vue avec tous les schémas des cours, un autre avec des mots ou expressions françaises pour l’épreuve de contraction, cahier de déf de bio. Beaucoup de travail mais qui permet de connaître ses leçons par coeur^^

3 conseils pour cette nouvelle année de préparation concours :

Ce que je ferais différemment ?”

Conseil indispensable à appliquer pour la réussite :

  • REFAIRE un maximum d’annales – même avant d’avoir appris le cours
  • Prendre des cours particulier ou participer à des stages intensifs
  • Travailler en groupe et s’entourer des bonnes personnes

 

Le temps des épreuves

Vient le temps des épreuves : Toulouse : 1200 personnes dans un même local, mais étrangement ce n’était pas trop angoissant c’était le premier concours de l’année pour tout le monde. L’épreuve de bio c’est bien passée mais je n’ai pas assez creusé les docs mais de ma rangée je suis la seule a avoir fini l’épreuve. Les disserts de bio à Toulouse sont souvent tirées de sujets du BAC. En français je n’ai pas forcé pour faire les 100 mots pile j’en ai fait 104 mais j’avais peur de faire un texte moins cohérent. Je suis arrivée 258ème, les résultats de Toulouse sont les derniers à arriver ils ne donnent que la liste principale et complémentaire, on reçoit ensuite par la poste notre classement individuel.

Concours de Lyon : que du QCM j’ai eu 15.5, et français texte plutôt scientifique et rigoureux, j’ai eu 11.6 à cause d’une malheureuse faute d’orthographe sur “abonir” qui s’écrit en réalité “abonnir” et il parait qu’ils enlèvent 4 points par faute mais ça je n’en n’ai pas le preuve… je suis arrivée 190ème sur 1671.

Enfin le concours de Hyères : on commence par le français, le texte est très personnel plein d’onomatopées, je le sens bien je m’en suis bien sortie mais à la fin mini contresens sur la dernière phrase du texte mais j’ai quand même eu 12.5. En bio par contre, mauvaise surprise j’ai eu que 10 alors que je savais tout. Je pense que la notation se fait sur “tout ou rien” à chaque exercice, il y a 4 grandes parties avec plusieurs questions, chaque partie est notée sur 5. Les deux premières étaient des exercices typiques qui tombent très régulièrement, je connaissais les réponses par coeur, les deux autres une ou deux questions m’ont posé problème en terme de temps. Mais bon je suis arrivée 281ème.

Finalement, c’est le concours de Lyon que je pensais avoir le moins réussi auquel j’ai été le mieux classée pour une première tentative. Donc j’ai été déçue de pas avoir été prise mais d’un autre côté mon classement à Lyon m’a fait plaisir et c’est encourageant pour la suite…

Ne rien lâcher !!

Il ne faut pas avoir peur du nombre de candidats malgré des erreurs j’ai été plutôt bien placée pour une première tentative, beaucoup de participants viennent du lycée et ne savent pas vraiment les attentes du concours (je généralise hein on peut réussir en même temps que le BAC). Je pense que quand on sait ce qu’on veut il ne faut pas s’inquiéter du fait que contrairement à certains de nos amis qui ont déjà un diplôme type DUT ou licence on n’a pas encore réellement attaqué les études. Mais ce sont des études qui mènent à quelque chose de concret, combien de mes amies ou cousins se sont lancés dans des études sans savoir vraiment ou aller et on un diplôme qui ne leur sert pas et ils doivent repartir de 0 ou presque. ?

Il ne faut pas écouter ceux qui disent qu’en cas d’échec ça nous faire perdre tant d’année. Comme il est souvent dit sur sospsychomotricité il faut se concentrer sur le positif et être lucide sur sa capacité de travail et sur la qualité aussi…

Et surtout ne rien lâcher !! moi je me lance en paces ça va être dur mais c’est ma seule option pour tenter de réussir en plus des concours classiques…
je pense avoir fait le tour de cette année de préparation au concours, je vais avoir 20 ans et vais me lancer encore dans la quête d’une place en psychomot mais je dois dire que cette année clairement c’est CETTE prépa qui m’a vraiment aidé pour avoir les annales les corrections les conseils et surtout des échanges. Merci pour ce site riche en exercices conseils^^

 

Apolline nous partage son expérience sur cette année de préparation  :

Tout va bien, j’ai préparé le concours de Psychomot seulement à partir de mi-janvier ( après un arrêt de la PACES ), mon objectif pour cette année était de voir le déroulement du concours c’est pourquoi je n’ai passé que Lyon. Je me suis classée 903 sur 1671 avec 8,5 en Français et 13,75 en Bio, je repasse donc plusieurs concours en 2019.

Conseils Clefs

Pour ce qui est des conseils je ne sais pas trop, à part qu’il ne faut pas uniquement connaitre ses cours par cœur, mais aussi bcp s’exercer sur des exercices types en Bio et pour le Français je pense que la différence peut se faire sur le vocabulaire et  l’orthographe, il faut également beaucoup faire de résumer pour progresser.

Cette année j’ai appris à travailler seul chez moi, tenir un rythme de travail quotidien et organiser mon planning et réussir à tout connaitre en Bio et m’exercer le plus possible en Français.L’année prochaine je vais suivre des cours dans une prépa 🙂

Ajoutez votre commentaire

Laisser un commentaire